Troubles en Thailande – Impact sur le tourisme

La monté de violence depuis plusieurs jours en Thaïlande risque de couter cher au pays.

Les troubles ont débuté vendredi lorsque les « Chemises Rouges » ont envahi le lieu où devait se tenir le sommet de l’ASEAN ( dirigeant du Sud Est Asiatique) à Pattaya. Les incidents qui se sont ensuite étendus à la capitale, ont obligé l’armé à décrété l’état d’urgence ce weekend. Ce matin un calme fragile régnait sur Bangkok. Les « Chemises Rouges » réclament la démission du gouvernement  d’Abhisit Vejjajiva, au pouvoir depuis Décembre dernier après des semaines d’affrontements.

Le tourisme qui représente environ 7% du PIB de la Thaïlande risque d’être fortement touché après les événements de décembre dernier qui avait provoqué rappelez- vous la fermeture de l’aéroport de Bangkok pendant plus d’une semaine. De nombreux pays, dont la France, les Etats-Unis, l’Australie, la Grande-Bretagne et la Corée du Sud , ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre dans ce pays.

Pour le président du Conseil du tourisme de Thaïlande, Kongkrit Hiranyakij, ces désordres coûteront à l’économie du pays aussi cher que le blocage de l’an dernier, soit environ 3,7 millions de dollars. « Les conséquences toucheront toute l’industrie touristique, pendant six à neuf mois », a-t-il ajouté. La Thaïlande accueille chaque année environ 14 millions de touristes étrangers, un secteur qui  emploie directement 1,8 million de personnes. Une baisse de revenus qui pourrait à son tour conduire à la perte de 200.000 emplois dans les hôtels et d’autres entreprises liées au tourisme, industrie qui emploie directement environ deux millions de Thaïlandais. Selon Kongkrit Hiranyakit, président du Conseil touristique de Thaïlande, le chaos actuel, combiné à la fermeture des deux aéroports il y a cinq mois, devrait entraîner une baisse d’un tiers des revenus du tourisme par rapport à l’année dernière, soit 200 milliards de bahts (4,2 milliards d’euros), les étrangers boudant le pays.

Le conflit n’est pas terminé et il risque même de s’étendre au reste du pays… Les choses vont se compliquer pour les professionnels du Tourisme…

Pour les touristes Français, la directive du Quai d’Orsay est assez simple: « Bien que les manifestations aient pris fin à Bangkok, l’état d’urgence dans la capitale reste en vigueur. Il demeure fortement recommandé de reporter les voyages non indispensables à Bangkok, jusqu’à clarification de la situation« 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s