Vacances d’hiver : de bons scores à prévoir pour les hôteliers

En ce début des vacances de Février, l’Observatoire National des Stations de Montagne et Atout France présentent leurs premières prévisions pour cette nouvelle période de vacances et l’intersaison à suivre. Des résultats très bons qui viennent confirmer les bilans positifs des vacances de Noël et de la phase inter-vacances qui se termine.

Vacances d’hiver : de bons scores à prévoir pour les professionnels du tourisme

Pour les vacances d’hiver 2018, l’ensemble des stations des massifs français attestent d’une progression importante. En moyenne, les TO prévisionnels sont en hausse de 2 points sur la totalité de la période (82 % cette année contre 80 % l’an dernier). Selon la semaine choisie, cette évolution peut aller jusqu’à +12 points. Les vacances d’hiver commencent donc sur une tendance optimiste grâce notamment à des conditions d’enneigement bien moins difficiles que la saison passée.

Charles Ange Ginésy, Président de l’ANMSM indique que « les tendances de réservation pour les vacances d’hiver confirment les bons résultats du début de saison pour l’ensemble de nos massifs. Il est encore possible d’effectuer des réservations de dernières minutes pour profiter de nos belles montagnes enneigées. Cependant, la concurrence internationale qui s’accroît impose que la politique de la montagne française, en particulier sa promotion, doit être une priorité pour le gouvernement et fasse l’objet de décisions et d’actions concrètes ».

Le taux d’occupation moyen prévisionnel par massif sur la période enregistre par rapport à l’année passée une augmentation de +2 points dans les hébergements des Alpes du Nord et de +1 point dans les Alpes du Sud.

Tous les types d’hébergement enregistrent une augmentation de leurs taux :

  • +1 point pour les logements de particuliers à particuliers (78 %),
  • +2 points pour les résidences de tourisme (88 %) et les villages-clubs (86 %)
  • +3 points pour les agences immobilières (84 %).

La suite de la saison après les vacances d’hiver s’annonce tout aussi encourageante

Entre les vacances d’hiver et les vacances de Pâques, la fréquentation semble être également prometteuse. Le taux d’occupation escompté dans les Pyrénées reste stable sur la période (26 % contre 27 % l’an passé). Les Alpes du Nord et les Alpes du Sud profitent de cette embellie en comptabilisant sur leur taux d’occupation moyen respectif +6 points (58 % cette année) et +3 points (40 %).

Cette hausse générale se retrouve également dans les résultats des différents types d’hébergements et notamment pour les résidences de tourisme (+8 points) et les logements de particuliers à particuliers (+5 points). Dans une moindre mesure, les clubs et villages de vacances observent une hausse de leur taux d’occupation prévisionnel de 3 points et de 1 point pour les agences immobilières.

Comme nous l’avons vu ces dernières semaines, l’influence des conditions météorologiques et d’enneigement restent toutefois à prendre en compte.

La période inter-vacances Noël-hiver se termine sur un bilan satisfaisant malgré une météo difficile

Le mois de janvier 2018 a connu d’importantes précipitations (+80 % par rapport à la normale), qui se sont ajoutées à un manteau neigeux déjà conséquent. Le manque d’ensoleillement, le brouillard et le vent ont également influencé la fréquentation des domaines skiables, en particulier lors de la première quinzaine de janvier. Les stations peuvent néanmoins se féliciter d’un bilan positif sur cette première période inter-vacances avec un taux moyen d’occupation des hébergements collectifs et collaboratifs de 61 %, soit enregistrant 1,6 point de plus que l’an passé.

La fréquentation a notamment augmenté sur cette période de façon plus significative dans les Pyrénées (+4 points sur le taux d’occupation sur la période) que dans les Alpes du Nord (+1 point). Le taux d’occupation dans les Alpes du Sud est resté stable.

Le Syndicat National des Moniteurs de Ski Français atteste également d’une augmentation des cours de ski de 3,6 points par rapport à 2017.

A noter : la période inter-vacances Noël-hiver a été plus longue d’une semaine que celle de l’année 2017.

 

Méthodologie de cette étude

Les données présentées dans cette note conjoncturelle sont issues du tableau de bord G2A réalisé pour Atout France et l’ANMSM._Elles concernent l’ensemble du périmètre montagne française (Alpes du Nord, Alpes du Sud, Pyrénées et autres massifs). Ce tableau bord concerne 80 stations et 380 000 lits représentatifs des 1 450 000 lits touristiques de l’espace montagne français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s